Le funaná cap-verdien de Tchiss Lopes réédité par Arabusta Records


Le label milanais nous fait redécouvrir l’album Já Bô Corre D’Mim, initialement sorti en 1984. 

La musique au bout des doigts et le football aux pieds, Narciso « Tchiss » Lopes est né sur l’île de São Vicente au Cap-Vert le 27 juillet 1959. À l’âge de 21 ans, la situation politique pousse Tchiss à se rendre au Portugal puis à Rome, où il obtient un contrat de 11 mois sur un cargo grec. Comme son père avant lui, Tchiss devient alors un homme de la mer, et son premier tour du monde commence : de Civitavecchia à Lagos, du Nigeria au Sénégal, jusqu’à son pays de rêve, le Brésil. Après avoir fait l’expérience intense de la musique brésilienne, Tchiss retourne à Rome, où sa carrière musicale explose enfin, enchaînant les concerts dans le pays entier. 

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘304027956726511’);
fbq(‘track’, ‘PageView’);



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here