Avant la sortie de son premier album, Pongo, la plus survoltée des kuduristas angolaises, ambiance la scène de Colors avec son nouveau single, “Bruxos”.

Pongo en a parcouru du chemin depuis le tube “Kalemba (Wegue Wegue)” des Buraka Som Sistema en 2008, alors qu’elle n’était qu’une adolescente et répondait alors au nom de Pongolove. Après un relatif retour à l’anonymat, ce n’est qu’en 2019 que Pongo est revenu en solo sur le devant de la scène, avec un premier EP remarqué intitulé Baia et porté par des singles comme “Kuzola” et “Chora”. L’année dernière, la jeune femme remettait le couvert et confirmait son statue de “reine du kuduro” avec un second EP, l’effervescent UWA.

Sur cette même lignée entre fidélité au kuduro des origines et émancipation stylistique, la native de Luanda basée à Lisbonne prépare son premier album. C’est lors de son tout récent passage chez Colors, qu’elle en a profité pour dévoiler son premier extrait. “Bruxos” – “Sorciers” en portugais -, c’est le titre de ce morceau bouillonnant dont l’énergie contagieuse caractérise si bien son interprète. Du côté de la manufacturing, on retrouve une équipe bien connue de la sphère international membership, avec aux commandes les touche-à-tout français King Doudou et Lazy Flow, le Réunionnais DJ Tony 438 (entendu entre autres chez Jahyanaï et Meryl) ou encore MA Work. En conclusion de sa prestation de feu, Pongo profite de cette opportunité pour dédicacer quatres composantes de son identité qui lui sont chères : l’Angola, le kuduro, Lisbonne et l’Afrique.

!perform(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=perform(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.model=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, doc,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘304027956726511’);
fbq(‘observe’, ‘PageView’);



Source link

Leave a Reply