Youssoupha nous vend du rêve avec ce nouveau clip tourné à Abidjan dans lequel il en profite pour mépriser le racisme ambiant.

Dans le clip d’« Astronaute » qu’il a coréalisé, Youssoupha nous éblouit avec les couleurs ensoleillées d’Abidjan. Nous y voyons de nombreux enfants hypnotisés par l’arrivée d’une météorite lors de leur partie de soccer. Youssoupha, vêtu d’une combinaison spatiale, arrive tel un messie, délivrant son message. Il multiplie d’ailleurs les références à Dieu et à la sainteté : « je crois en Dieu et je crois en moi-même » ou encore « hallelujah, pas d’auréole mais couronne sur ma tête ». Youssoupha insiste ainsi sur la nécessité d’avoir confiance en soi, ce qui peut être alimenté par la foi. Il nous invite à rêver, malgré les difficultés du quotidien : « En combi d’astronaute à l’arrêt de bus, je confonds la NASA et la RATP. »

Parmi les obstacles se trouve le racisme, dénoncé à de multiples reprises au sein de ce titre : « Ils peuvent nous mépriser mais pas nous maîtriser. » Le rappeur insiste également sur les violences policières, plusieurs mois après l’immense manifestation du 2 juin 2020 à Paris en faveur de la justice pour George Floyd, Adama Traoré et toutes les autres victimes des brutalités policières : « La police d’ici se prend pour RoboCop. » Youssoupha incite également à ne pas tenir compte de la violence symbolique, niant toute possibilité de succès légitime à certains individus : « À chaque défaite ils diront c’est ma faute, à chaque victoire ils diront que je gruge. »

Enfin, le rappeur rappelle à quel degree la dignité est essentielle, pour tout le monde : « J’ai toujours refusé de juger les autres, parce que je refuse que les autres me jugent. » Un message qu’il semble véritablement appliquer, comme nous pouvons le voir au sein de son clip, représentant de magnifiques danseuses noires aux différentes corpulences, aux antipodes des tendances coloristes et du culte de la minceur.

Retrouvez Youssoupha dans notre playlist Songs of the Week sur Spotify et Deezer, mais aussi dans notre playlist Pan African Rap, sur Spotify et Deezer.





Source link

Leave a Reply